Loading...

Premier vœux de Marceau Dell’unto

Premier vœux de Marceau Dell’unto

 

Mot de Mr Marceau Dell’Unto :

« C’est un réel plaisir pour moi de vous présenter mes vœux pour l’année 2018, pour la première fois ayant pris mon poste à la Présidence mi-mars 2017.

Je tiens à remercier toutes les personnes qui contribuent à son développement de par leur soutien et leur volonté indéfectibles.
L’année 2017 a été une année dynamique pour notre association.
Elle a su s’impliquer avec beaucoup de sérieux sur les objectifs que nous nous étions fixés.
Notamment lors des rencontres avec les jeunes de 17 ans, afin de leur faire connaître l’ADEPAPE, véritable maillon des services de la protection de l’enfance.
L’ADEPAPE vient en complémentarité des missions de l’Aide Sociale à L’Enfance.

 

Nous avons eu l’occasion de présenter l’association aux jeunes à 2 reprises,  une réunion d’ information s’est tenue à la maison des services publics à Sainte Musse ou nous avons rencontré  une vingtaine de jeunes,  dont je remercie La Députée du Var Madame LEVY pour le prêt de la salle et une autre à la maison des services publics à Brignoles ou nous avons rencontré une douzaine de jeunes, dont je remercie  le Maire Monsieur BRÉMOND Didier , pour le prêt de la salle.

L’ADEPAPE est avant tout axée sur l’humain et l’aide qu’elle peut procurer dans la mesure de ses possibilités, dans quelque domaine que ce soit en rapport avec la protection de l’enfance, les personnes issues ou ayant été issues de l’ASE, et les pupilles de l’État.

L’ADEPAPE est principalement engagée dans l’accompagnement des jeunes, des familles et des séniors, qui sont dans une situation d’isolement familial et relationnel,  bien souvent en situation difficile ou vivant  dans la précarité.

Nous les accompagnons aussi  bien sur le plan administratif, que  juridique ou moral.

Bien souvent une aide financière n’est pas nécessaire. Beaucoup poussent la porte de l’ADEPAPE pour être épaulés dans leurs démarches administratives. Lorsqu’un adhérent nous fait part de son problème, nous faisons en sorte de pouvoir y répondre favorablement ou de l’orienter vers un dispositif existant.

C’est un aspect primordial de notre travail : orienter, trouver des solutions ou les bons interlocuteurs.

Enfin, certains jeunes recherchent juste un soutien moral, un conseil, une information. Les jeunes n’ont pas toujours de contacts avec leurs familles. Sur le papier ils sont majeurs mais ne sont pas pour autant autonomes. (2 ans de retard parcours scolaire,…,)

L’association reçoit de plus en plus de demande tous secteurs confondus (UTS, ASE, AEMO, UDAF…).

Nous sommes très vigilants quant à l’utilisation des fonds, pour cela  nous travaillons en étroite collaboration avec les partenaires qui nous sollicitent.

Ces soutiens sont ponctuels pour aider nos adhérents à repartir du bon pied.

Depuis plusieurs années, les demandes d’aides sont toujours aussi nombreuses pour les jeunes, 45% de notre public à moins de 25 ans, et 72% d’entre eux ont entre 18 / 21 ans.

C’est un public dont la plupart, continuent encore leurs études et il en est de même pour les jeunes de 21 à 26 ans.

Si pour eux des solutions  existent, elles sont insuffisantes, c’est pourquoi, il nous paraît indispensable de poursuivre  nos missions.

Pour que celles-ci puissent  être gérées de manière plus soutenue en ce qui concerne les demandes que nous recevons et pour continuer nos actions de « RELAIS » entre l’Association, les divers services sociaux, nos partenaires et les jeunes qui sont en cours d’insertion dont le projet professionnel est défini, ou qui ont déjà commencé à  élaborer  leur projet, soit par le biais de recherches, de reprise d’études,  ou de travail…

Nous devons étendre notre collaboration et faire appel à des partenaires privés pour qu’ensemble nous puissions soutenir ces jeunes « sans soutien familial ».

Les solutions financières mises en place par les services de l’aide sociale à l’enfance sont bien présentes auprès des jeunes, mais elles ne leur suffisent pas à envisager pleinement et sereinement leur avenir.

On remarque qu’aujourd’hui, les jeunes entament des études de plus en plus longues, les jeunes issus de l’ASE doivent avoir les mêmes chances de réussites que ceux qui vivent dans leur famille, car « Réussir ses études, c’est augmenter ses chances de réussir son insertion sociale, morale et professionnelle ».

L’année 2017 a été une année riche en émotions et en changements notamment avec le départ de notre ami Pierre MARIE, figure incontournable de l’association, mon élection à la Présidence de l’ADEPAPE, l’inauguration du studio, les nouvelles rencontres avec les jeunes et les partenaires institutionnels et sociaux.

Je remercie toutes les personnes qui nous soutiennent financièrement depuis de très nombreuses années.

 

Toute l’équipe du conseil d’administration se joint à moi pour vous présenter ses meilleurs vœux pour 2018.

Je vous remercie de votre attention.

Je vous invite à prendre le verre de l’amitié.

Je vous souhaite à toutes et tous une très belle journée.

Merci  »